Accueil > Expression du Maire > Examen du futur PLUi au Conseil de Valenciennes Métropole : M. le Maire (...)

Examen du futur PLUi au Conseil de Valenciennes Métropole : M. le Maire intervient sur le développement économique

Hier, jeudi 12 avril, se tenait un conseil communautaire exceptionnel à Valenciennes Métropole. A l’ordre du jour, l’examen du futur Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi). A cette occasion, M. le Maire, a souhaité intervenir sur la question du développement économique.

"Monsieur le Président,
Mesdames, Messieurs les vice-présidents,
Mesdames, Messieurs les conseillers communautaires,
Mesdames, Messieurs,

Je profite de ce conseil communautaire exceptionnel, largement consacré à la question du Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), pour intervenir devant vous ce soir.
Et ce, pour remercier la communauté d’agglomération de Valenciennes Métropole, son président, ses élus et techniciens, d’afficher ainsi leur soutien sans cesse renouvelé au Développement économique de notre territoire.
Pour mémoire, les PME/PMI sont le premier employeur de France. Il faut leur apporter aide et soutien sous les formes les plus diverses : allégement des charges sociales, prêts à taux bonifiés, etc.
A ce niveau-là, une étape importante vient d’être franchie avec l’entrée en vigueur du dispositif d’exonération fiscale dans les « bassins urbains à dynamiser » : ces 150 zones franches du plan bassin minier.

Oui, merci d’investir ainsi le domaine de l’économie de nos 35 communes et de son corollaire en matière d’emploi, à l’heure où d’autres choix, réalisés à l’échelle nationale ou européenne, ceux-là, font peser une telle menace sur les entreprises de notre territoire et sur ces branches de notre industrie qui ont fait la richesse de notre région.
Je pense évidemment à Vallourec : le groupe ayant annoncé fin février dernier la fermeture de la tuberie de Saint-Saulve, qui emploie 164 personnes. Ce coup d’arrêt brutal intervient alors que le sort de l’aciérie Ascoval, détenue à 40 % par Vallourec, est également toujours en suspens.
Alors que nos aciéries françaises produisent un acier de qualité, ce dont nul ne peut disconvenir, elles sont victimes de la mondialisation et des commandes adressées à la Chine, l’Amérique du Nord ou bien encore l’Amérique du Sud !

Dans un autre secteur d’activité, dernièrement, l’appel à la grève lancé par les organisations syndicales auprès des salariés du groupe Carrefour, a été largement suivi dans notre région comme partout en France, où 300 magasins de l’enseigne ont ainsi été impactés.
25 000 employés se sont attachés à réduire ou bloquer l’accès des consommateurs aux rayons. Ils entendaient ainsi protester contre les suppressions d’emplois prévues par l’un des géants de la grande distribution et réclamer davantage de pouvoir d’achat.
Des revendications légitimes que nous devons accompagner et soutenir !

Légitime, également, l’inquiétude des salariés des enseignes Chauss’expo après le placement en redressement judiciaire du groupe Desmazières.
Chauss’expo, ce sont, rappelons-le, 222 magasins partout en France, dont un à Marly, d’ailleurs, et combien d’autres dans notre arrondissement ?

J’en terminerai par un mot sur la nécessité qu’il y a à défendre nos services publics.
Actuellement sur la sellette : le statut du cheminot et, à travers lui, l’avenir de la SNCF et de la RATP !
Malgré les difficultés que le mouvement de grève destiné à s’inscrire dans la durée ne manquera pas de provoquer, les usagers de la SNCF, dans leur grande majorité, comprennent et soutiennent les motivations des grévistes.
Non, les cheminots ne sont pas de privilégiés réfugiés derrière des acquis d’un autre âge ! Ce sont des hommes, des femmes, des jeunes soumis à de nombreuses contraintes : horaires postés, exercice de leurs missions par tous les temps, salaires et responsabilités en inadéquation et j’en passe."

Fabien THIEME
Maire de Marly
Vice-président de la CAVM


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact