Accueil > Actualités > Le désherbage à eau chaude, un nouveau procédé testé au cimetière

Le désherbage à eau chaude, un nouveau procédé testé au cimetière

La loi « Labbé » de janvier 2014, encadre l’utilisation des produits phytosanitaires sur le territoire national. Le texte prévoit l’interdiction des désherbants et autres produits nocifs pour l’environnement dans les espaces publics, pour l’entretien des espaces verts, des forêts ou des promenades accessibles ou ouverts au public et relevant du domaine public ou privé.

À Marly, la Municipalité n’a pas attendu l’application de cette loi prévue pour le 1er janvier 2017. Le service des espaces verts, dirigé conjointement par Betty Droisy, directrice et son adjoint Sylvain Bourgeois, a en effet déjà anticipé. « Depuis deux ans et demi, dans le cadre de la gestion différenciée, dans les grands espaces verts, nous n’utilisons plus de produits phytosanitaires » explique Betty. « Sur les parties en schiste, le long des fils d’eau, ou encore dans les allées en pavés, la Municipalité a acheté une machine mécanique. Celle-ci fonctionne sur le principe du balai brosse métallique avec un système de rouleau, ça a l’avantage de ne pas utiliser du désherbant. Le seul inconvénient, vu ses dimensions, elle ne peut passer partout ». D’où l’impossibilité de l’utiliser au cimetière, dans les petites allées.

Ce problème devrait pouvoir être résolu d’ici quelques mois. En effet, début mai, pour une phase d’essai, une désherbeuse à eau chaude est entrée en action au cimetière. Et c’est en présence de Fabien Thiémé, maire et de Bernard Evrard, adjoint aux travaux, que les employés communaux ont effectué une démonstration. Montée à 120°, l’eau chaude provoque l’éclatement des cellules des végétaux et la dénaturation des protéines. « Le gros avantage de cette machine, c’est que l’on ne sera plus obligé de fermer le cimetière » note Sylvain. « C’est également un procédé très écolo, puisqu’elle ne pollue pas, nous pouvons également l’utiliser par tous les temps, elle ne connaît pas les intempéries ». Autres avantages, munie d’une lance, les endroits inaccessibles mécaniquement le sont désormais, elle fonctionne de plus avec de l’eau de pluie ou de récupération. Actuellement en location, la désherbeuse à eau chaude entrera de nouveau en action au cimetière du 4 au 8 juillet et du 5 au 9 octobre. « Les personnes qui souhaitent voir comment la machine fonctionne, peuvent venir voir sur place » lance sous forme d’invitation Betty Droisy. En tous les cas, le désherbage écologique, la non pollution, la protection des nappes phréatiques, et la gestion durable des espaces verts, sont une des priorités de la municipalité. Qui pourrait s’en plaindre.

Portfolio

A LA UNE IMG_0007 IMG_4854 IMG_4858 IMG_4872 IMG_4874 IMG_9938 IMG_9945 IMG_9948 IMG_9972 IMG_9981 IMG_9993 IMG_9999 IMG_9941_resultat IMG_9945_resultat IMG_9947_resultat IMG_9951_resultat IMG_9954_resultat IMG_9956_resultat IMG_9959_resultat IMG_9962_resultat IMG_9965_resultat IMG_9968_resultat IMG_9970_resultat IMG_9972_resultat IMG_9973_resultat IMG_9980_resultat IMG_9982_resultat IMG_9984_resultat IMG_9986_resultat IMG_9989_resultat IMG_9992_resultat IMG_9996_resultat IMG_9999_resultat

Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact