Accueil > Jeunesse > 26 jeunes ont apprécié une initiation au karaté. Ils en redemandent

26 jeunes ont apprécié une initiation au karaté. Ils en redemandent

Si les petites et grandes vacances scolaires ont vocation à permettre aux jeunes de se ressourcer, elles restent également des moments importants pour pratiquer, dans le cadre des ALSH (Accueils de Loisirs Sans Hébergement) mis en place par la municipalité, des moments d’apprentissage à la citoyenneté.

L’échange, le besoin d’aller vers l’autre dans le respect mutuel, de se sentir bien dans son corps et dans sa tête, le respect, la rigueur, l’estime et la confiance en soi, voilà une philosophie chère au club de karaté. Et lorsqu’Antonio Cossu a été contacté par la Ville pour organiser des séances d’initiation au karaté, il n’a pas hésité une seconde.
« Le karaté est un art martial qui vous permet d’avancer dans la vie. Aujourd’hui nous allons travailler la découverte de notre corps, les mouvements, l’esprit, les coups de poing et de pied, et aborder quelques techniques de combat et de défense ».

Pédagogue, l’instructeur fédéral, diplômé d’état 4ème dan, l’a été toute la séance. Le cours a débuté par un rappel des règles de discipline, de rigueur, de maîtrise, de moral : « Lorsqu’on est face à la réalité et qu’on est seul, il faut savoir affronter. Nous avons des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, un cerveau pour commander… Et bien voilà, c’est tous ces sens que nous allons travailler et qui vont nous permettre de progresser. Les petites douleurs on les oublier et on va travailler en silence ».

Le karaté : une philosophie de vie

Durant deux heures, l’instructeur a prodigué de nombreux conseils, tant sur le plan théorique que pratique, dans les mouvements. Et assurément les quatorze jeunes 12/15 ans du Club Ados de Marly, et les douze 11/12 ans, ont apprécié cette initiation. Certains se sont même promis de prolonger ce cours en s’inscrivant dès la rentrée prochaine au karaté club.

Antonio Cossu a aussi voulu marquer le coup, en présentant la nouvelle et jeune ceinture noire. Il s’agit d’Emeline Lecoq, qui à l’âge de 15 ans - et c’est un exploit - vient de décrocher sa ceinture noire 1ère dan. « Elle a commencé dans notre club à l’âge de 7 ans, elle a beaucoup travaillé, elle est la fierté du club » a-t-il commenté.

« Nous avons donc demandé à notre maire de venir lui remettre sa ceinture ». Accompagné d’Alain Mamolo, adjoint aux sports, le maire Fabien Thiémé, a salué le remarquable parcours de le jeune sportive . « Par ce remarquable parcours et l’accomplissement d’un long travail mené jusqu’à son terme, vous faites, Mademoiselle honneur à votre club, à votre ville, et à cette belle jeunesse que vous représentez dignement », l’a félicitée le maire.

C’est d’ailleurs le caractère fulgurant de sa progression qui a motivé le choix de la Ville, via son service Jeunesse, d’aider la jeune fille au titre de la Bourse Initiative Jeunes. Emeline a en effet reçu une aide financière de près de 300 euros, destinée à l’acquisition de nouveau matériel.

 [1]

Portfolio

PHOTO DE UNE EMELINE LECOQ IMG_0005 IMG_0007 IMG_0008 IMG_0009 IMG_0010 IMG_0011 IMG_0012 IMG_0014 IMG_0016 IMG_0018 IMG_0020 IMG_0022 IMG_0027 IMG_0030 IMG_0032 IMG_0034 IMG_0035 IMG_0037 IMG_0051 IMG_0053 IMG_0056 IMG_0070 IMG_0073

Notes

[1Portrait : Emeline Lecoq.

15 ans elle est scolarisée en 3ème au collège Alphonse Terroir de Marly. A débuté le karaté à l’âge de 7 ans et c’est le 23 janvier 2016, qu’elle a décroché sa ceinture noire, lors d’une série d’épreuve technique (kata) et dans un combat qu’elle a hautement gagné. Après ses années collège, elle souhaite poursuivre ses études au Lycée Watteau pour préparer un BAC général. Professionnellement, Emeline souhaite devenir gendarme ou éducateur sportif. Pour elle le karaté lui apporte : une maîtrise de soi, de la confiance, de la discipline, du self contrôle. « Devant une situation conflictuelle, je sais garder mon calme, pratiquer cet art martial est une bonne école de vie ».


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact