Accueil > Expression du Maire > Disparition d’André GRINER, technicien aux ANF et ancien adjoint au (...)

Disparition d’André GRINER, technicien aux ANF et ancien adjoint au Maire

Né le 26 septembre 1935 à Quiévrechain, André GRINER, est décédé vendredi 25 décembre à l’âge de 80 ans. Marié à Carmen le 21 février 1957 à Préseau, de leur union naquirent trois filles : Marie-France, Claudine et Annie. Il était également grand-père de huit petits-enfants et de dix arrières petits-enfants.

Après avoir passé 30 mois en Algérie, André GRINER adhère au PCF dès son retour en 1958. En novembre de la même année, il est embauché comme ajusteur-mécanicien « aux wagons-lits » de Marly, Frangeco, qui deviendra les ANF et ensuite Marly Industrie. Il y termine sa carrière en qualité de technicien d’atelier. Dans son engagement syndical, il sera un militant très actif de la CGT d’ANF-Marly. Humaniste, homme engagé et empreint de justice sociale, c’est tout naturellement, qu’il s’engagera aux côtés des salariés : ouvriers, ingénieurs, cadres et techniciens.

A l’âge de 23 ans, il devient conseiller municipal sous le mandat d’Oscar Carpentier. Puis successivement, il effectuera deux mandats d’adjoint, sous la mandature de Guy Ville. Passionné de jardinage, de pêche et de bricolage, « il avait des mains en or », lui reconnaissent ses amis. Sportif dans l’âme, il adorait également le cyclisme, il était d’ailleurs un fan des classiques et du Tour de France. Il adorait les chevaux, la montagne pour la marche, les jolis décors et la mer, où se retrouva longtemps en famille, avec son épouse, Carmen, et ses enfants, dans un mobil-home à Quend-Plage dans la Somme.

Il est le Président fondateur de l’école de Musique qui regroupait l’Harmonie municipale et la Chorale. André, adorait la musique et surtout les artistes aux textes engagés, avec une préférence toute particulière pour Jean Ferrat. Homme de conviction d’une grande sincérité, il aimait le relationnel, le social et l’humain. Il nous manquera beaucoup. C’était une personne d’une très grande droiture, c’était sa marque de fabrique. Il nous manque déjà.

Fabien THIEME, Maire de Marly, déclare. « C’était un homme avec qui l’on pouvait échanger et passer d’agréables moments de convivialité, de fraternité. Il était très attaché aux valeurs humaines. Souriant, André s’est adonné très jeune à la culture et plus particulièrement à la musique, aux côtés d’Yvonne VERQUIN, directrice de l’école de Musique, qui enseignait également cette discipline dans les écoles de notre ville. Qui n’a pas rencontré André parcourir à pied l’ensemble des rues de Marly ? La Paix dans le monde, André y était très attaché, comme il l’était à la famille ».

 [1]

Portfolio

André Griner 2 - site

Notes

[1Monsieur André GRINER repose au salon funéraire Semaille, rue Jean Jaurés à MARLY. Les visites auront lieu jusqu’au mercredi 30 décembre 18h. Selon les dernières volontés d’André, les funérailles se dérouleront dans la plus stricte intimité familiale au crématorium de Beuvrages le jeudi 31 décembre 2015 à 10h30. Les cendres seront dispersées au jardin du souvenir du cimetière de Marly à 14h.


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact