Accueil > Actualités > Bonne retraite et bon vent, Pierre MARSEGUERRA !

Bonne retraite et bon vent, Pierre MARSEGUERRA !

De la culture à Fresnes-sur-Escaut à la communication à Denain, puis à Trith-Saint-Léger ; du journalisme militant à « Liberté » au reporter globe-trotter de « Thalassa », en passant par « Nord-Matin » : Pierre MARSEGUERRA vient de tirer un trait sur plus de 40 années d’une vie professionnelle d’une grande richesse. Le 12 mai dernier, une réception était organisée dans les locaux du service Culturel de Trith-Saint-Léger. Pierre, entouré de sa famille et de ses nombreux amis, a notamment reçu les hommages de la profession.

Présent par la pensée, M. le Maire de Marly, Fabien THIEME, se souvient de sa première rencontre avec Pierre MARSEGUERRA, au Centre Culturel FEDERICO GARCIA LORCA de Fresnes. « Nous avions 18 ans, à l’époque. Par la suite, nous avons mené bien des combats en commun : pour la paix au Vietnam, pour la libération du peuple d’Afrique du Sud et la victoire de l’ANC, pour la libération de Nelson MANDELA et d’Angela DAVIS, cette grande dame, militante du mouvement des droits civiques aux États-Unis. Je me souviens aussi de cette soirée brochettes à Maubeuge, et d’une maman douce, qui vouait une grande admiration à son fils », poursuit M. THIEME.

Saluant tout particulièrement son épouse, Marie-Françoise, « dont le rôle au sein du service Culturel de Trith n’est plus à démontrer, à travers notamment l’excellente programmation du Théâtre des Forges », ses deux filles, Amandine et Capucine, et son beau-frère Michel BOUVILLE, ancien directeur de la MJC de Saint-Saulve, « un autre ami de trente ans », M. THIEME a tenu à souhaiter une bonne et heureuse retraite à Pierre MARSEGUERRA, « et plein vent à mon ami et camarade » pour cette nouvelle page de sa vie.

(Photo : Pierre MARSEGUERRA, lors de la réception du 12 mai dernier, entouré de quelques-uns des membres du Club Presse et Communication du Hainaut – CPCH)

Portfolio

Une PM PM

Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact