Accueil > Expression du Maire > Disparition de M. René Pigé : l’hommage de M. le Maire de (...)

Disparition de M. René Pigé : l’hommage de M. le Maire de Marly

C’est avec une profonde tristesse et beaucoup d’émotion que j’ai appris la disparition, hier, dimanche, de M. René Pigé. Je connaissais René depuis 1968. Issu du milieu du BTP, où il avait travaillé dur pendant de nombreuses années, il était une figure de la vie municipale de Saint-Amand-les-Eaux et de l’Amandinois.

Entré au Conseil municipal en 1983, en tant qu’élu d’opposition, il occupait depuis 1995, aux côtés de M. Alain Bocquet, les fonctions d’adjoint aux travaux et, tout récemment, à l’urbanisme. Au cours de ces deux décennies, il a ainsi contribué à la métamorphose de la Cité thermale, sa ville, à laquelle il était particulièrement attaché.

Son ton, sa personnalité unique et attachante, en faisaient un ardant défenseur des dossiers portés par la Ville de Saint-Amand-les-Eaux, en matière de travaux, urbanisme et développement du territoire, bien sûr, mais au-delà : car René était également un grand humaniste, attaché aux valeurs de justice sociale et de fraternité.

Il fut ainsi de tous les combats pour l’emploi, la cause des familles et la paix et l’amitié entre les peuples.

Infatigable militant pour sa famille politique, comme pour toutes les causes qu’il défendait, il contribua avec ses camarades à l’aménagement du siège du Parti à Saint-Amand-les-Eaux. Et prit une large part dans la victoire d’Alain Bocquet aux élections municipales de 1995, face à une autre grande figure : M. Georges Donnez.

Homme convivial, chaleureux et très humain, René savait également être festif. Je me souviens ainsi de Brunémont, de l’allée des Hêtres et des sept stands de la cellule de Saint-Amand du Parti Communiste Français : un record ! Sans oublier les fêtes annuelles au sein du Château de la Princesse à Raismes !

Depuis plusieurs années, René se battait contre la maladie. Ces derniers mois, son état de santé s’était d’ailleurs sérieusement altéré, mais pas son intérêt pour ses dossiers qu’il continuait à suivre attentivement.

Sa disparition est aujourd’hui source d’une grande tristesse pour beaucoup d’entre nous.

En ces douloureux moments, je tenais donc à adresser à son épouse Yvette, ses enfants et petits-enfants, mais aussi à l’ensemble du Conseil municipal de Saint-Amand, mes condoléances les plus attristées.

Fabien THIEME

Maire de Marly

Vice-président de Valenciennes Métropole

Portfolio


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact