Accueil > Sports > Fabien Gilot, le succès grâce au management sportif

Fabien Gilot, le succès grâce au management sportif

Article va-infos.fr du 06/04/2018 :

Le Management, un outil de performance collective

Pour Fabien Gilot, le clap de fin de carrière a sonné durant l’année 2016, les J.O de Rio, puis les championnats d’Europe à Londres. Médaillé en individuel, et clé de voûte du relais dont il a incarné la longévité, ce champion de natation est en train de réussir sa reconversion professionnelle.

Même avant sa fin de carrière, il avait déjà abordé cette fameuse « petite mort », le temps d’après la carrière sportive si redouté, un moment où la reconversion professionnelle doit prendre forme d’une manière ou d’une autre. C’est à cette occasion que la compagnie d’assurance Axa lui a confié un portefeuille d’assurance dans le sud de la France. Pour autant, il continue une carrière de conférencier en parallèle, notamment sur la thématique du « Management ».

Très intégré dans le milieu sportif, il a été élu président du Conseil National du Sport. En clair, Fabien Gilot est le représentant de tous les athlètes français toutes disciplines
confondues, sacré reconnaissance. « Je collabore directement avec la Ministre des Sports Laura Flessel, et notamment sur le projet des J.O 2024 sans oublier ceux de 2020 au Japon », explique le champion.

Au sein de la salle du Conseil municipal copieusement garnie à cette occasion, Fabien
Gilot est revenu sur cette décennie de performance de la Team France de natation.

« Au niveau mondial, nous étions entre le 12ème et 15ème rang mondial. Afin de combler cet écart, il fallait recruter des valeurs humaines parmi des athlètes compétents. Ensuite, l’objectif fut de responsabiliser chaque nageur. Quand ce dernier adhère à un projet, à son projet, c’est plus facile pour la notion de collectif. Nous avons transformé un sport individuel en sport collectif », déclare Fabien Gilot.

La carrière de Fabien Gilot fut marquée par son implication dans le relais. « D’ailleurs, au niveau couverture télé, le relais est devenu un grand rendez-vous au même titre que le 100 mètres nage libre », ajoute Fabien Gilot.

Cette continuité de la performance dans le relais « s’est essentiellement reposée sur les valeurs humaines. Une remise en cause totale en début de saison quel que soit les titres, les médailles, tout le monde partait sur le même pied d’égalité. Nous avons eu également la chance que les stars du moment étaient à chaque fois les plus humbles », poursuit-il.

A la grande époque du Cercle de Marseille, le club de Fabien Gilot par adoption, sur les 20 premiers mondiaux… dix évoluaient dans ce club, un véritable championnat du monde interne… ! « Ensuite, on a joué la stratégie d’équipe. Chaque nageur a accepté dans le relais, parfois, de ne pas évoluer à son poste de prédilection. Stratégie par rapport à la concurrence dans le bassin, au sein de la chambre d’appel, sur le contrôle des émotions, et bien sûr la résistance à la pression, tous ces aspects sont fondamentaux vers le chemin de la victoire. Cet esprit collectif nous a permis de durer plus d’une décennie au plus haut niveau et d’enchaîner les victoires », conclut-il.

Pour combler ce gouffre abyssal avec les premières nations de la natation mondiale
comme les Etats-Unis, voire l’Australie, il a fallu réfléchir sur la préparation. « Nous avons réduit par deux le volume de travail dans l’eau afin d’augmenter celui en extérieur. Ensuite, on s’est concentré sur la précision du geste pour gagner les dixièmes indispensables pour remporter les compétitions. Nous avons innové dans notre préparation à l’époque », commente Fabien Gilot.

Durant cette conférence, Fabien Gilot a démontré qu’un management de qualité est
fondamental pour la cohésion d’une équipe, des collaborateurs d’une entreprise, des
agents d’une collectivité locale etc. Cette notion de cohésion, d’une certaine horizontalité amène à réfléchir tous les décisionnaires du territoire dans la sphère privée ou publique.

Daniel Carlier


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact