Accueil > Expression du Maire > Suppression des contrats aidés : M. le Maire interpelle le Premier (...)

Suppression des contrats aidés : M. le Maire interpelle le Premier ministre

Monsieur le Maire a adressé ce vendredi 1er septembre 2017 un courrier au Premier ministre, concernant la suppression des emplois aidés.

" Monsieur le Premier ministre,

Le Gouvernement vient de décider, dans la torpeur de l’été et sans consultation préalable avec les collectivités, associations et autres structures intéressées, la suppression, à terme, des contrats aidés.

Principalement destinés aux moins de 26 ans ou aux demandeurs d’emploi en difficulté d’insertion, ces contrats d’accompagnement dans l’emploi (CAE), contrats uniques d’insertion (CUI) et autres contrats d’avenir s’adressaient, de fait, à un public fragilisé qui va se retrouver, demain, en plus grande difficulté encore.

Sans parler des collectivités et des associations, qui vont voir disparaitre des postes clé de leur fonctionnement. Je pense plus particulièrement aux écoles, aux structures périscolaires et aux associations d’action sociale, principaux employeurs de ce type de contrats.

Dans certaines régions et certains départements de France, l’organisation de la prochaine rentrée scolaire est d’ailleurs remise en question, du fait de ces suppressions des contrats aidés.
C’est à La Réunion que la situation est la plus scandaleuse, où la rentrée scolaire a dû être reportée faute d’employés !

Cette décision du Gouvernement, fondée sur une logique purement comptable, est tout simplement scandaleuse.

Elle s’ajoute à la longue liste des décisions du Gouvernement qui portent atteinte aux collectivités territoriales, à commencer par la baisse de 13 milliards d’euros des dotations d’Etat sur le mandat présidentiel.

Et, à travers elles, à leurs administrés : les Françaises et les Français qui, eux-mêmes, subissent déjà les effets de la politique ultralibérale que ce Gouvernement a décidé de mettre en œuvre.

Dans ce contexte, sachez, Monsieur le Premier ministre, que les élus locaux n’ont pas fini de faire entendre leur voix. L’Association des Maires de France et de nombreux élus, à titre individuel et toutes tendances confondues, vous ont déjà interpellé, ainsi que votre ministre du Travail, Mme Murielle Pénicaud.

Je me joins à leur demande afin d’obtenir, à tout le moins, un moratoire sur cette décision, et un examen plus approfondi des solutions alternatives à la suppression de ces contrats aidés.

Dans l’attente, recevez, Monsieur le Premier ministre, l’expression de mes salutations distinguées. "

Fabien THIÉMÉ

Maire de Marly

Vice-Président

De Valenciennes Métropole


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact