Accueil > Expression du Maire > ALSTOM : Exigeons le maintien du site de Belfort et de tous les (...)

ALSTOM : Exigeons le maintien du site de Belfort et de tous les emplois

Un communiqué de

Fabien THIEME

Maire de Marly

Vice-Président de Valenciennes Métropole

« Outre la menace qui pèse sur la fermeture du site d’Alstom à Belfort qui touche 400 personnes dans un secteur déjà durement sinistré par le chômage et la désindustrialisation, des menaces pèsent sur le site de Petite-Forêt mais aussi des craintes pour le groupe Bombardier à Crespin.

En effet, on parle aujourd’hui de chômage partiel à Petite-Forêt.

Alors qu’Alstom vient de décrocher le TGV de la côte est des Etats-Unis, on apprend que l’assemblage se fera à l’étranger et ainsi aux USA.
Alors que l’industrie ferroviaire est en plein boum mondial et européen et qu’Alstom en est le 3ème secteur mondial avec un confortable carnet de commandes, on menace de fermer Alstom à Belfort ; on annonce du chômage partiel à Petite-Forêt et à coté de cela on apprend qu’en Pologne le site tourne 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24.

L’avenir du groupe sera discuté demain mardi 27 septembre à l’Assemblée Nationale. L’Etat détient 20 % des droits de vote au conseil d’administration du groupe ferroviaire ; en conséquence il a le devoir de le sauver.

En France, nous avons un savoir faire dans la matière qui est reconnu. Avec ces productions qui partent à l’étranger, nous risquons de perdre un savoir faire accumulé au fils du temps.

Ne laissons pas faire. Exigeons l’arrêt des délocalisations et le maintien de tous les emplois.

Renouons avec une grande ambition industrielle au service de tous !

Produire français : tel est notre objectif ! »


Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact