Accueil > Expression du Maire > Affaire José DESSILLY contre le Groupe BOMBARDIER

Affaire José DESSILLY contre le Groupe BOMBARDIER

José est réintégré, c’est une belle et grande victoire du tous ensemble

Une déclaration de Fabien THIÉMÉ

Maire de Marly

Vice-Président de Valenciennes Métropole

Ce mercredi 24 août 2016, le Tribunal des Prud’hommes a rendu sa décision suite au licenciement abusif de notre ami et camarade José DESSILLY par le groupe Bombardier.

En effet, l’entreprise lui reprochait d’avoir participé à un débrayage le 7 juin dernier devant l’usine pour défendre le droit du travail.

Ce cadre, qui a travaillé près de 40 années au sein de cette société, a toujours été reconnu pour son calme et son sérieux.

Immédiatement, un collectif s’est créé afin que justice soit faite.

Cette instance a donc donné raison à José en invoquant le fait que le droit de grève est licite et ordonne donc sa réintégration pour le 3 septembre avec le versement des salaires perdus. Par ailleurs, il a décidé le versement à la CGT de Bombardier la somme de 1.000 €.

Je me félicite de cette décision et cela démontre que mobilisés, nous pouvons faire reculer le patronat et faire respecter le droit du travail.

C’est pourquoi, dans notre diversité restons mobilisés pour le retrait de la loi travail et rassemblons-nous le 15 septembre 2016.

Lire aussi dans les Échos de l’Escaut du 27/08/2016 de la Voix du Nord :

Portfolio

JOSÉ DESILLY

Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact