Accueil > Actualités > Marly : simple fugue ? Les trois jours brouillés d’Emma

Marly : simple fugue ? Les trois jours brouillés d’Emma

La Voix du Nord du 26/04/2015

La petite Marlysienne âgée de 13 ans disparue jeudi est revenue chez elle ce dimanche. Sa famille avait été rassurée dès samedi par ses SMS. La justice, qui a cru à la soustraction de mineur, voudra sans doute y regarder de plus près. Y compris sur sa relation avec un voisin de 63 ans.

Rue Camélinat, c’est le soulagement. Au côté du maire Fabien Thiémé venu le soutenir, Ludovic confirme. Sa fille est revenue. Elle va bien. L’angoisse est passée, reste la peur du qu’en-dira-t-on. C’est peu dire que depuis jeudi, Emma, 13 ans, cheveux châtains, bouille d’enfant encore, a fait passer ses parents par tous les affres. C’est jeudi qu’elle disparaît, sur le chemin du collège, qu’elle ne rejoindra pas.

Relation consentie avec un voisin de 63 ans

Dès 18 h, Ludovic alerte l’entourage. Mais c’est samedi vraiment que l’inquiétude de la famille est portée sur la place publique. La police active les recherches. Disparition, simple fugue ? C’est un autre qualificatif vers lequel on penche l’après-midi. Une procédure pour « soustraction de mineur » est ouverte à l’encontre d’un voisin de 63 ans qui a disparu de chez lui depuis la mi-mars. Depuis que la famille d’Emma a déposé au commissariat contre lui. Il aurait eu une relation sexuelle avec Emma. Consentie, avait insisté cette dernière, mais qu’elle ne voulait pas prolonger.

Est-elle quand même partie avec lui ? Les enquêteurs le croient, les investigations poussent du côté du voisin Jean-Luc L, par ailleurs inconnu des fichiers d’infraction sexuelle. Nouveau coup de théâtre : samedi soir, on apprend qu’Emma a donné des nouvelles par SMS. Elle va bien. Elle compte revenir ce dimanche. Mais elle dit aussi que non, elle est partie avec un autre ami, un jeune garçon. Peut-être un amoureux, selon une camarade de classe...

De retour, Emma auditionnée par les policiers

L’inquiétude s’atténue quant au sort d’Emma. À 14 h 10, elle frappe au logis familial, qu’elle a réintégré par ses propres moyens. Juste le temps de voir son papa, puis elle retourne au commissariat avec sa maman Cindy. Les policiers, forcément, veulent l’auditionner.

Une audition dont rien ne filtre. Si ce n’est des propos de l’entourage direct, pour une troisième version de la fugue, la deuxième donnée par l’enfant. Elle serait restée seule, par jeu, dans un local poubelle non loin du domicile de sa maman, séparée. Le parquet va tenter de voir clair dans les trois jours brouillés d’Emma. Il recherche toujours le voisin. Qu’il veut entendre sur ses relations avec la mineure.

PAR THÉODORE TERSCHLUSEN

Très présent aux côtés de la famille, au cours du week-end, M. le Maire se réjouit de cet heureux dénouement.

Portfolio

Emma

Plan du site | Mentions légales | Espace privé | Contact